Les infographiques présentent les résultats clés de l’étude. Ils comprennent aussi des analyses supplémentaires sur les facteurs de risque reliés à l’exposition professionnelle tirées de l’étude sur le fardeau des cancers professionnels au Canada, fournissant ainsi un portrait plus global du fardeau évitable du cancer au pays. Grâce à l’étude ComPARe, nous savons qu’on peut prévenir environ 4 cas de cancer sur 10 au Canada en adoptant un mode de vie sain et des politiques qui protègent la santé des Canadiens.

Ces infographiques peuvent être employés par divers groupes de personnes, dont les professionnel de la santé, les travailleurs en santé publique, les chercheurs, les défenseurs de l’intérêt public et le grand public. Ils visent à accroître la sensibilisation aux facteurs de risque du cancer et à fournir des statistiques à jour sur le fardeau évitable actuel et futur du cancer au Canada.

Vous pouvez téléverser ces infographiques sur votre site Web, les partager sur les médias sociaux ou les utiliser pour sensibiliser les membres de votre communauté ou vos patients.

Indiquez la référence proposée suivante lorsque vous utilisez des infographiques de l’étude ComPARe :

Étude ComPARe (Canadian Population Attributable Risk of Cancer). (2019). <insérer le titre de l’infographique>. Accessible à : prevenir.cancer.ca/ressources-de-soutien/infographiques (consulté le [date]).

Infographique sur les principaux résultats

4 cas de cancer sur 10

Infographiques sur la prévention du cancer

Nombre de cas de cancer qui pourraient être évités

Pourcentage de cas de cancer qui pourraient être évités au Canada [PDF] [JPEG]

Pourcentage de cancers qui sont évitables au Canada [PDF] [JPEG]

À propos de ComPARe

L’étude ComPARe (Canadian Population Attributable Risk of Cancer, Risque attribuable du cancer chez la population canadienne) estime le nombre et le pourcentage de cas de cancer en raison des facteurs de risque modifiables liés au mode de vie, à l’environnement et aux agents infectieux. ComPARe estime également l’impact sur l’incidence que la prévention pourrait avoir sur le nombre futur de cas de cancer si des changements étaient apportés à ces facteurs de risque.