Invitation au webinaire du 25 septembre : Comprendre le fardeau évitable du cancer au Canada : résultats de l’étude ComPARe sur le risque attribuable du cancer chez la population canadienne

Qu’est-ce que l’étude ComPARe?

L’étude ComPARe représente l’étude la plus complète et la plus à jour sur le fardeau évitable du cancer au Canada. Les résultats de cette étude ont révélé qu’environ 4 cancers sur 10 au Canada peuvent être prévenus en adoptant un mode de vie sain et des politiques qui protègent la santé des Canadiens. L’étude ComPARe fournit des estimations du nombre et du pourcentage de cas de cancer au Canada causés par des facteurs de risque modifiables liés au mode de vie, à l’environnement et aux agents infectieux. L’étude estime également la façon dont les changements apportés à ces facteurs de risque au moyen de la prévention pourraient influer sur le nombre de cas de cancer dans l’avenir.

De quoi allons-nous parler?

Dans ce webinaire, nous vous donnerons un aperçu de l’étude ComPARe, ses méthodes, ses principaux résultats et ses ressources. Cette rencontre comprendra également une discussion portant sur la façon dont ces résultats sont utilisés pour prendre des décisions relatives à la création de politiques et de programmes de prévention du cancer. Cette séance sera l’occasion pour vous de poser vos questions directement aux chercheurs sur les résultats de l’étude ComPARe et leurs conséquences.

Date : Mercredi 25 septembre 2019

Heure : 12 h (midi), heure avancée de l’Est

Durée : 1 heure

Si vous ne pouvez pas y assister, un enregistrement du webinaire sera mis à votre disposition.

À propos de l’étude ComPARe

L’étude ComPARe (Canadian Population Attributable Risk of Cancer, Risque attribuable du cancer chez la population canadienne) estime le nombre et le pourcentage de cas de cancer en raison des facteurs de risque modifiables liés au mode de vie, à l’environnement et aux agents infectieux. L’étude ComPARe estime également l’impact sur l’incidence que la prévention pourrait avoir sur le nombre futur de cas de cancer si des changements étaient apportés à ces facteurs de risque.